La psychothérapie consiste à rencontrer le psychologue en entrevue individuelle, ou en couple pour les thérapies de couple, dans son bureau, pendant une durée de temps fixe (½ heure, ¾ d'heure ou une heure), chaque semaine. La régularité du rythme des séances est primordiale pour la réussite du traitement. Un rythme trop haché, discontinu mettrait la thérapie en échec.

     On laisse souvent entendre que le psychologue se tait, qu'il ne dit jamais rien. Ou au contraire qu'une thérapie est l'équivalent d'une conversation entre amis : « ce n'est pas utile de consulter un psychologue puisque je peux me confier à un ami ». Rien de tout cela n'est vrai.

     Tout d'abord, il ne s'agit pas d'une conversation engagée pour le plaisir d'être en compagnie d'une autre personne : les échanges entre le psychologue et son patient sont orientés et visent des objectifs précis. Tous les sujets peuvent être abordés s'ils servent à atteindre ces objectifs. L'échange est axé sur votre vie personnelle, vos sentiments et sur ce qui est important pour vous. Il prend souvent en compte votre passé, et tout particulièrement votre enfance. 

    Contrairement à un ami, le psychothérapeute a une position de neutralité affective et il est soumis à un devoir de confidentialité. Tout ce qui est dit dans son cabinet n'en sort pas.

     Ensuite, il est vrai que l'écoute attentive du psychologue fait partie de la thérapie. Mais il intervient également, il pose des questions, commente ce que vous dites, vous demande des précisions et vous aide à exprimer des sentiments, des émotions, et à relater des événements.